Voir ou voire ?

Faut-il écrire voir ou voire ?

Voir et voire sont deux homophones souvent confondus. Ils ont donc la même prononciation mais leur nature grammaticale est tout à fait différente. Voici comment différencier voir et voire sans hésiter :

On écrit :

  • voir

→ lorsqu’on utilise le verbe à l’infinitif

Le verbe voir est très couramment employé dans la langue française. Il signifie principalement “percevoir quelqu’un ou quelque chose avec les organes de la vue” mais il a également d’autres définitions (larousse.fr)

Quand il est à l‘infinitif, il s’écrit v-o-i-r sans e.

J’ai cru voir un homme passer.

Celui-là, je ne veux plus le voir !

Je pense voir de quoi il retourne.

Dans ce cas, voir peut être remplacé par n’importe quel verbe à l’infinitif.

J’ai cru apercevoir un homme passer.

Celui-là, je ne veux plus l’entendre.

Je pense comprendre de quoi il retourne.

  • voire

→ lorsqu’on utilise l’adverbe qui signifie “et même” ou “ou même”

L’adverbe voire introduit une éventualité d’un degré supérieur (larousse.fr). Il faut faire la substitution : si vous pouvez utiliser “et même” ou “ou même” à la place du mot sur lequel vous hésitez, alors il faut écrire v-o-i-r-e.

Ils rentreront demain, voire samedi. (Ils rentreront demain ou même samedi.)

Cela prendra des semaines voire des mois. (Cela prendra des semaines et même des mois.)

Nous aurons deux enfants, voire trois. (Nous aurons deux enfants ou même trois.)

 

Voire même

On entend ou on lit souvent la formule “voire même”.

Il a dormi douze heures, voire même treize.

Cette formule est assez maladroite, voire signifiant déjà “et même”.

De grâce ! Évitez donc ce pléonasme et contentez-vous de l’adverbe voire qui se suffit à lui même.

 

voir ou voire

Les expressions avec le verbe voir :

Circulez ! Il n’y a rien à voir !

Aller se faire voir.

Cela n’a rien à voir.

En voir de toutes les couleurs.

Je ne peux pas le voir.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •