Si ou s’y

À l’oral, s’exprimer en français n’a rien de très complexe. Mais c’est à l’écrit que s’illustre toute la subtilité (et la difficulté) de la langue française. Parmi les confusions souvent observées à l’écrit, on retrouve la confusion entre les mots si et s’y. Alors, comment savoir s’il faut écrire si en un mot ou s’y en deux mots ?

Faut-il écrire si ou s’y ?

Pour savoir s’il faut employer si ou s’y, on peut remplacer le sujet de la phrase par je et s’y deviendra m’y. Dans le cas contraire, si la modification ne fonctionne pas, alors il faut écrire si. Voyons cela plus en détail :

S’y

S’y est la contraction du pronom réfléchi se et du pronom personnel y. On peut remplacer s’y par m’y. Si la phrase obtenue est correcte, alors vous avez opté pour la bonne forme !

Exemples :

  • Le voleur ne s’y attendait pas. → Je ne m’y attendais pas.
  • Jean va au travail et il s’y rend à pied. → Je m’y rends à pied.
  • Elle ne sait pas s’y prendre avec les enfants. → Je ne sais pas m’y prendre avec les enfants.

Si

Si  peut être une conjonction ou un adverbe. Ce petit mot est utilisé pour marquer la condition, l’affirmation ou l’intensité dans une phrase. On ne peut donc pas le remplacer par m’y.

 

Exemples :

  • Si je la vois, je lui dis ses quatre vérités. Ici, si marque la condition. On peut le remplacer par au cas où .
  • Si, c’est bien lui que j’ai vu au marché. Dans cet exemple, le si marque une affirmation. On peut alors le remplacer par oui.
  • Il est si furieux que je ne préfère pas aller lui parler. Si marque ici une intensité. On peut donc le remplacer par tellement.

 

si ou s'y

 

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •