Quand, quant ou qu’en ?

Quand, quant et qu’en sont des homonymes qui appartiennent à des classes grammaticales différentes. Pour choisir la bonne orthographe, l’astuce consiste à faire les substitutions qui permettent de faire le bon choix.

On utilise :

  • Quand : conjonction de subordination

→ Si on peut remplacer par « lorsque ».

Elle lit quand les enfants sont couchés. (Elle lit lorsque les enfants sont couchés.)

Quand on me cherche, on me trouve. (Lorsqu’on me cherche, on me trouve.)

Attention ! Quand on fait la liaison, le « d » de quand se prononce « t », d’où des erreurs fréquentes.

⊗A savoir : on écrit  “quand bien même” suivi du conditionnel.

 

  • Quand : adverbe interrogatif

→ Si on peut remplacer par « à quel moment ».

Je me demande quand il viendra. (Je me demande à quel moment il viendra.)

Quand la réunion débutera-t-elle ?  (A quel moment la réunion débutera-t-elle)

 

  • Quant : locution

→ Si on peut remplacer par « en ce qui concerne ».

Quant à Paul, il ment comme il respire ! (En ce qui concerne Paul, il ment comme il respire !)

Son regard menaçant ne laisse aucun doute quant à ses intentions. (Son regard menaçant ne laisse aucun doute en ce qui concerne ses intentions.)

Quant est obligatoirement suivi de à ; au ou aux.

⊗A savoir : on écrit quant-à soi.

 

  • Qu’en : pronom relatif « qu’ » + pronom « en »

→ Si on peut remplacer oralement par « que en »

(Attention, cette formulation est incorrecte et ne doit servir qu’à identifier le bon homonyme). 

Il n’a confiance qu’en son père. (Il n’a confiance « que en » son père.)

Il ne s’exprime qu’en criant. (Il ne s’exprime « que en » criant.)

⊗A savoir : on écrit qu’en penses-tu ou qu’en pensez-vous.

Quand ou quant ou qu'en

Partager
  •  
  • 1
  • 1
  •  
  •  
    2
    Partages