Les problèmes d’orthographe chez l’adulte

Vous êtes un adulte et vous avez des problèmes d’orthographe ? Cet article est pour vous.

J’aimerais vous montrer pourquoi vous devez prendre ces problèmes au sérieux. Quand j’étais enfant, quelqu’un m’a dit un jour : « L’orthographe est la science des ânes ». Cette phrase m’a tellement plu que pendant des années, j’ai continué ma scolarité sans accorder la moindre importance à l’orthographe. Les années passant, j’ai déchanté : en réalité, avoir une mauvaise orthographe est très pénalisant. Pour faire des études supérieures et obtenir examens et concours, j’ai dû m’y remettre.

Voilà pourquoi je sais qu’il faut prendre les questions d’orthographe très au sérieux. Si vous faites beaucoup de fautes d’orthographe, vous devez prendre conscience de l’importance de ce problème, en chercher les causes et surtout trouver des solutions.

Pour tout cela, je peux vous aider.

Pourquoi faire des fautes est un problème ?

Les fautes d’orthographe ternissent votre image et votre estime de soi

  • Orthographe et réseaux sociaux

Que l’on soit d’accord ou non avec cela, faire des fautes d’orthographe renvoie une mauvaise image de soi. Je pense que l’exemple de ce qui se passe sur les réseaux sociaux est parfait.

Les fautes d’orthographe chez l’adulte y sont une cause de raillerie permanente. Certains diront que c’est un des effets pervers des réseaux sociaux, mais une chose est sûre : la vie n’a jamais été aussi dure pour les handicapés de l’orthographe.

L’orthographe est devenue un marqueur social, un outil de mesure de la valeur de votre pensée et même, – et c’est bien le drame – de votre intelligence.

Le succès du site Bescherelle ta mère qui traque les fautes d’orthographe et les tourne en dérision est emblématique de tout cela.

C’est un peu paradoxal : on a jamais fait autant de fautes d’orthographe mais la société n’a jamais été plus dure et plus critique à ce sujet. Il est vrai que les Français ont un rapport très passionnel avec leur langue. Ceci explique peut-être cela. Contrairement à ce que l’on pouvait craindre, l’écrit est toujours très présent dans notre société : sur les bancs de l’école, à l’université, dans le monde du travail, et même dans la vie privée. Dans ce contexte, difficile pour vous d’être crédible si vous faites beaucoup de fautes.

Une faute d’orthographe dans un commentaire Facebook, un texto, un e-mail etc. et vous êtes suspecté de manquer d’intelligence, d’instruction, de compétence ou de rigueur.

Vous n’êtes pas encore convaincu ? Prenons un exemple très concret : celui des sites de rencontre.

  • L’exemple des sites de rencontre

Dans un article du 21 novembre 2018 intitulé « Pour séduire en ligne, draguez sans fautes d’orthographe », le Parisien explique :

« Selon une étude réalisée par l’application AdopteUnMec, écrire avec des fautes réduit fortement ses chances de trouver l’âme sœur sur les réseaux sociaux. […] C’est ce que montre un sondage que vient de réaliser l’application de rencontres AdopteUnMec. L’auteur d’un message sans fautes a six chances sur dix d’être sélectionné. Une proportion qui chute à trois chances sur dix dans le cas d’un texto truffé d’approximations orthographiques. » (Lire l’article)

Je crois que c’est clair ! Même dans les domaines où il n’est apparemment pas question d’orthographe, les fautes donnent une très mauvaise image de vous et diminuent fortement votre crédibilité.

Finalement, à force d’être confronté à ces problèmes d’orthographe, c’est l’estime de soi qui en prend un coup. Les problèmes d’orthographe chez l’adulte peuvent devenir un véritable complexe. Quand on est dans ce cas, on essaie d’écrire le moins souvent possible ou on prend les devants en s’excusant par avance de sa mauvaise orthographe. Mais au final, le problème perdure et n’est pas réglé.

 

Les fautes d’orthographe freinent votre carrière

  • Une cause de stress au travail

Le problème des fautes d’orthographe au travail prend beaucoup d’ampleur. En fait, c’est assez logique : les difficultés en orthographe constatées chez les enfants puis chez les étudiants se retrouvent chez les salariés une fois qu’ils intègrent le monde du travail.

 

Voici quelques titres d’articles parus ces trois dernières années :

Au travail, une mauvaise orthographe ne pardonne pas. (francetvinfo.fr)

Les fautes d’orthographe au travail, un vrai fléau ? (cordial.fr)

Peut-on être licencié pour fautes d’orthographe ? (lefigaro.fr)

Les fautes d’orthographe, le nouveau combat des entreprises. (lefigaro.fr)

 

Qu’est-ce que cela prouve ? Et bien que les fautes d’orthographe au travail deviennent un véritable problème.

On y apprend que seuls 52 % des salariés maîtrisent les règles de base de l’orthographe et que 90 % des e-mails envoyés par les entreprises à leurs clients contiennent au moins une faute (étude réalisée par Textmaster, plateforme de traduction et de rédaction sur internet).

Si vous êtes concerné, vous le savez bien : les fautes d’orthographe au travail sont une véritable source de stress. La crainte d’avoir laissé une grosse faute dans un mail ou un document de travail peut donner des sueurs froides. Peut-être même vous l’a-t-on déjà reproché.

Les chefs d’entreprise reconnaissent que les fautes d’orthographe nuisent gravement à l’image et à la crédibilité de leur entreprise.

Ils tentent de prendre le problème à bras-le-corps et proposent parfois à leurs salariés de se remettre à niveau.

Malheureusement, elles ne font pas toutes cette démarche. Un salarié peut être licencié pour fautes d’orthographe.

Le Courrier Picard évoque le cas d’un salarié d’une entreprise de communication licencié pour faute grave à cause de ses fautes d’orthographe dans les documents publicitaires ou pour les clients. Et ce n’est pas un cas unique. Même lorsque cela ne va pas jusque-là, il n’y a aucun doute : si vous faites beaucoup de fautes, cela nuit à votre image professionnelle et cela limitera certainement votre progression. Je parle évidemment des salariés qui sont amenés à produire des documents de travail écrits.

  • Le cas des demandeurs d’emploi

Les problèmes d’orthographe chez l’adulte concernent également les demandeurs d’emploi qui doivent rédiger des lettres de motivation et des curriculum vitae. En 2015, l’agence d’intérim Qapa a réalisé une enquête basée sur un corpus de 100 CV et lettres de motivation dans lesquels elle a trouvé une moyenne de  15 fautes. En 2018, ce chiffre passe à 17 ! (qapa.fr)

Et les recruteurs le disent : un CV ou une lettre de motivation avec une faute a trois fois moins de chances d’être sélectionnés. Le marché de l’emploi étant déjà très tendu, les fautes d’orthographe ajoutent un handicap supplémentaire dont chacun voudrait certainement se passer.

 

Mais au fait, pourquoi faites-vous tant de fautes ?

 C’est une question qu’on évite souvent et qui mérite pourtant d’être posée. Je suis bien d’accord pour dire que les problèmes d’orthographe chez l’adulte n’ont rien à voir avec l’intelligence ou la culture. Le problème est ailleurs. Évidemment, les causes d’une mauvaise orthographe peuvent être nombreuses et varient selon les individus. Voici tout de même quelques causes possibles :

Vous êtes non-francophone

Vous êtes d’origine étrangère et vous avez appris le français sur le tard, plutôt à l’oral ou alors comme une seconde langue. Le français est reconnu comme étant une langue difficile à apprendre. Si vous n’avez pas bénéficié d’un enseignement rigoureux des règles d’orthographe et de grammaire, rien d’étonnant à ce que vous fassiez beaucoup de fautes.

Vous souffrez de dysorthographie

Même si les problèmes d’orthographe ne sont pas une maladie, vous pouvez souffrir d’un trouble appelé dysorthographie peu ou mal pris en charge. La dysorthographie est un trouble dans l’acquisition et la maîtrise des règles de l’orthographe.

Vous êtes une victime du système scolaire !

Vous avez été victime d’un enseignement peu efficace. Et oui ! Cela arrive malheureusement. A vrai dire, je pense que les problèmes d’orthographe chez l’adulte viennent surtout de là ! Le cas le plus évocateur est celui des enfants qui ont dû subir la méthode globale. Cette fameuse méthode de lecture aujourd’hui décriée a fait beaucoup de dégâts en présentant le mot dans sa globalité comme un signe ou un dessin. L’analyse des sons et des syllabes qui le composent n’est pas suffisamment travaillée. Résultat des courses, au moment d’écrire, c’est la confusion totale. En dehors du problème de la méthode globale, il faut savoir que l’école est vraiment démunie lorsqu’il s’agit de faire apprendre l’orthographe à un enfant qui n’entre pas dans les cases. L’essentiel de l’enseignement est basé sur la mémorisation. Et c’est principalement la mémoire visuelle qui est sollicitée. Avec la grammaire, on apprend les règles, on les explique et on essaie d’introduire un peu de logique dans tout cela mais finalement, ceux qui s’en sortiront le mieux seront souvent ceux qui auront une excellente mémoire. Peut-être que vous n’avez jamais pris la peine de travailler votre orthographe. Je veux dire pas plus que ça. Peut-être que vous n’avez jamais considéré cela comme très important. Le fait est que de nos jours, on peut faire un parcours scolaire plus qu’honorable même en écrivant comme un pied ! Mais au final, le problème finit toujours par vous rattraper.

Et le langage SMS ?

Je ne peux pas ne pas évoquer le fameux langage sms : ces abréviations ou ces modifications de l’orthographe d’un mot que l’on utilise pour écrire plus vite. Il est souvent montré du doigt et il faut reconnaître qu’avec lui s’est installé l’habitude de tordre les mots jusqu’à l’extrême. La rigueur orthographique est devenue secondaire. L’important, c’est d’aller vite. Moi qui suis enseignante, je peux vous le dire : à force de voir des mots mal écrits, on les mémorise et cela crée une certaine confusion au moment de retrouver la bonne orthographe. Le langage sms n’aura sans doute pas d’effet sur un adulte qui maîtrise déjà les règles du français, mais chez un collégien… En grandissant, il conservera une orthographe mal assurée qui finira par le pénaliser.

 

Apprendre l’orthographe adulte

 

Les problèmes d’orthographe adulte ne sont pas une fatalité. Comme toute discipline, il est toujours possible de s’y remettre, à condition d’avoir les éléments suivants :

 

Une prise de conscience

C’est la première étape. Admettre que vos fautes d’orthographe sont un problème, qu’elles vous gênent et qu’elles vous desservent. Cela ne va pas de soi. Beaucoup sont dans le déni. Cela a été mon cas à moi aussi pendant longtemps (Dois-je vous répéter à nouveau la phrase à laquelle je me raccrochais : « L’orthographe est la science des ânes » ?). Faites donc ce premier pas. Reconnaissez que ce n’est pas votre point fort et acceptez humblement les remarques, même moqueuses. Ne vous défilez pas en prétextant que cela n’a aucune importance. Vous savez bien que cela est faux et les autres aussi !

De la motivation

Ce n’est pas tout d’être conscient du problème. Il faut être motivé à changer. Autant vous le dire tout de suite, cela ne se fera pas en un jour. Il faudra travailler, plus ou moins selon votre niveau de départ. Si vous avez eu une scolarité compliquée ou si tout ce qui touche aux règles de grammaire vous file la migraine, cela vous demandera sans doute quelques efforts. C’est là où la motivation entre en jeu. Aujourd’hui, vous savez pourquoi vous voulez mieux écrire. Vous connaissez les inconvénients qu’apporte une orthographe hasardeuse. Vous avez un objectif en ligne de mire et vous devez être capable de faire ce qu’il faut pour y arriver.

Une méthode efficace

Une fois résolu à améliorer votre orthographe, vous devez choisir une méthode efficace. Voici quelques critères de choix :

  • Une méthode claire

Assurez-vous que votre méthode est suffisamment claire et qu’elle n’utilise pas un jargon grammatical obscur. Elle doit reprendre les règles qui vous posent problème mais aussi proposer plusieurs exercices d’entraînement variés.

  • Une méthode progressive

Choisissez une méthode pas à pas pour pouvoir la suivre jusqu’au bout, pour ne pas vous lasser ni vous dégoûter. Une bonne remise à niveau orthographique prend plusieurs mois. Il faut partir des règles les plus simples pour aller vers les règles les plus complexes.

  • Une méthode adaptée

Il n’y a pas de meilleure formation que celles qui sont adaptées à vos besoins. Je parle d’une formation qui vous enseigne comment corriger vos fautes à vous sans forcément reprendre toute la grammaire de A à Z. Pour cela, un diagnostic préalable est souvent nécessaire pour déterminer quels types de fautes vous faites : orthographe lexicale et/ou grammaticale, conjugaison, fautes d’accord, fautes sur les homonymes etc. Après le diagnostic, la possibilité d’avoir un regard sur votre évolution est un plus. Pensez au coaching qui permet un suivi personnalisé.

 

Vous faites trop de fautes d’orthographe ? Cela vous gêne dans votre vie personnelle et/ou votre vie professionnelle ? Je viens de vous démontrer qu’il n’y a pas de fatalité. Les problèmes d’orthographe chez l’adulte sont un fait de société. Il y a une vraie prise de conscience et il existe des formations d’orthographe et des coachings pour les adultes qui veulent apprendre à écrire sans fautes. Je vous encourage à prendre le taureau par les cornes, à vous attaquer à ce problème et à le régler définitivement. À vous de jouer !

Partager
  •  
  • 112
  • 1
  •  
  •  
    113
    Partages