L’orthographe illustrée : le dessin au secours de l’orthographe

 Cet article participe à l’événement inter-blogueurs « Le support visuel dans l’apprentissage d’une langue étrangère », organisé par le blog Le français illustré

Qu’est ce que l’orthographe illustrée ?

L’orthographe illustrée est une méthode de mémorisation de l’orthographe des mots qui s’appuie sur le dessin. Il s’agit d’associer une difficulté du mot à un dessin pour mieux la mémoriser.

Pour être efficace, l’illustration doit remplir deux conditions :

  • Mettre l’accent sur une difficulté orthographique du mot
  • Être liée au sens du mot

Voici quelques exemples :

Orthographe illustrée - Haut

source de l’image

Ici, la difficulté repérée est le “h muet” au début du mot. Pour faciliter la mémorisation de cette difficulté, on a transformé le “h” en échelle pour créer une association entre l’idée de hauteur (représentée par l’échelle) et le“h muet” .
Orthographe illustrée - accepter

source de l’image

“Accepter” prend deux c. Pour insister sur cette difficulté, on y insère deux visages de personnages qui se saluent et donc s’ «acceptent».
 

orthographe illustrée - apparaître

source de l’image

Les deux difficultés illustrées sont les “deux p” (les yeux du fantôme) et l’accent circonflexe sur le i (la chauve souris), les deux renvoyant à l’idée d’apparition.

 

 

Pourquoi utiliser l’orthographe illustrée ?

La science l’a démontré depuis longtemps : la maîtrise de l’orthographe est avant tout une question de mémoire et certainement pas d’intelligence. Avoir une bonne mémoire visuelle est un atout précieux, tandis que tous ceux qui ont plutôt une mémoire auditive voire kinesthésique seront clairement désavantagés.

L’orthographe illustrée permet de pallier à cette difficulté qui rend l’apprentissage de l’orthographe si difficile. L’écriture d’un mot est totalement arbitraire mais grâce au dessin, on instaure un lien logique là où normalement il n’y en a pas. L’orthographe illustrée stimule ainsi la mémoire visuelle et permet de se créer une image mentale du mot.

Quand en plus, le dessin choisi est un peu humoristique, la mémorisation est alors optimale.

Le dessin apporte également un côté ludique à la mémorisation qui d’ordinaire n’est pas très enthousiasmante. Cela plaît non seulement aux enfants mais aussi aux adultes.

Comment faire ?

Il y a deux manières d’intégrer l’orthographe illustrée dans une démarche d’apprentissage.

  • On peut utiliser des banques d’illustrations déjà constituées. Il en existe de plus en plus, en français mais aussi en anglais. On trouve ainsi des planches d’orthographe illustrée en pdf ou des livres en format papier tels que des dictionnaires etc…
  • On peut faire ses propres illustrations. C’est sans doute la méthode la plus intéressante et celle qui permet une meilleure mémorisation car les associations mentales seront personnelles et elles parleront davantage à celui qui apprend. Évidemment, c’est plus fastidieux car il faut réfléchir à un dessin pour chaque mot que l’on veut retenir. On peut aussi se sentir freiné lorsqu’on n’est pas très à l’aise en dessin. Toutefois, la qualité de l’illustration n’est pas le plus important. Ce qui compte c’est que le dessin parle à l’apprenant et qu’il réussisse à lui évoquer le mot et ses pièges orthographiques.

L’Orthographe illustrée et l’enseignement des langues

Si l’orthographe illustrée n’a pas été pensée pour les étudiants en langue étrangère, ils peuvent néanmoins l’utiliser en en tirer de grands bénéfices. Grâce à elle, ils pourront évidemment  mémoriser l’orthographe d’un mot dans une langue étrangère mais aussi, et c’est un plus, mémoriser son sens, à condition que l’illustration soit bien choisie.

Sandrine Campese, auteur de plusieurs ouvrages d’orthographe illustrée déclarait lors de la sortie d’un de ses livres en 2016 que l’ouvrage avait été particulièrement apprécié par les profs de FLE (français langue étrangère). Certains d’entre eux ont invité les élèves « à trouver leurs propres moyens « mnémographiques » pour retenir l’orthographe des mots. Des professeurs m’ont envoyé les dessins de leurs élèves, ce qui m’a beaucoup touchée ».

Exemples :

orthographe illustrée - doigt

source de l’image

Voici une illustration qui provient du Dico visuo-sémantique du collectif GRre10 (Groupe Romand pour enfants dys).

Pour un étudiant en Français langue étrangère, elle permet à la fois de mémoriser les particularités orthographiques du mot doigt, à savoir les deux lettres muettes à la fin mais aussi de se rappeler du sens même du mot.

orthographe illustrée - apprendre l'anglais

source de l’image

Voici une autre illustration retrouvée sur l’excellente page Facebook  de Mr Mc qui propose des ressources en anglais.

Ici, il s’est intéressé aux homonymes et il propose des illustrations pour aider à les différencier et à les mémoriser.

“here” qui indique une position est associé à des flèches tandis que “hear” qui signifie “entendre” est associé au dessin d’une oreille.

Ceci est une aide précieuse quand on apprend l’anglais et qu’on a de nombreux mots de vocabulaire à mémoriser.

L’orthographe illustrée appliqué au Français Langue étrangère : les ressources

Un étudiant en français langue étrangère peut bénéficier des nombreuses ressources d’orthographe illustrée qui s’adressent d’ordinaire aux petits français scolarisés qui sont encore en train d’apprendre à maîtriser leur langue. Si ces outils ne leur sont pas directement destinés, ils pourront néanmoins en tirer d’intéressants bénéfices.

Voici quelques références :

Orthographe illustrée : livres

Mon orthographe illustrée (Larousse) de Michel Hulin et d’Olivier Ruiz avec la participation de  Sylviane Valdois qui est une pionnière dans ce domaine. Il contient plus de 150 mots illustrés qui appartiennent au langage courant.

Mon orthographe illustrée Larousse

Un petit dessin vaut mieux qu’une grande leçon (Le Robert) de Sandrine Campese. En plus de leur orthographe illustrée, il contient la définition des mots, leur nature grammaticale et des conseils pour les mémoriser.

Un petit dessin vaut mieux qu'une grande leçon

-Du même auteur, il y a les deux volets de la série 99 dessins pour ne plus faire de faute (Opportun) qui s’adressent cette fois plutôt aux adultes.

99 dessins pour ne plus faire de fautes Sandrine Campese 99 dessins pour ne plus faire de fautes Tome 2 Sandrine Campese

Orthographe illustrée : jeux

Mention spéciale aux jeux de cartes Dessine-moi un mot de Mathilde Gosselin édités par Cit’inspir (voir site Mot à mot).

Ces jeux sont intéressants à plusieurs titres :

-ils présentent évidemment l’orthographe illustrée de plusieurs mots de langue française

-il y a plusieurs jeux, chacun abordant des thèmes différents (les mots des maths, les invariables, les homophones etc…)

-chaque illustration est accompagnée d’une phrase amorce pour l’introduire et d’une série de questions pour favoriser une observation active.

 Dessine-moi un mot jeu  orthographe Dessine-moi un mot jeu  orthographe

Orthographe illustrée : pdf et documents en ligne

Le dictionnaire visuo-sémantique du collectif GRre10 est disponible en ligne et propose plusieurs dessins d’orthographe illustrée. dictionnaire visuo-sémantique

L’orthographe illustrée de chez Ortho édition est téléchargeable en ligne.  orthographe illustrée

-Retrouvez plusieurs idées d’illustrations sur PINTEREST sous l’épingle illustramots  pinterest – illustramots 

Partager
  •  
  • 2
  • 112
  •  
  •  
    114
    Partages